Tous les articles taggés : art contemporain

Choc cinétique

Partis découvrir l’exposition « Chanel n°5 » au Palais de Tokyo avec la divine Madame G., nous avons été attirés par une mystérieuse installation mouvante… Avec un avertissement : « exposition déconseillée aux personnes épileptiques » ! Il n’en fallait pas plus pour nous intriguer et nous faire entrer dans le sas constitué de dizaines de lamelles d’acier mobiles, reflétant notre image à l’infini et nous faisant perdre tout repère en quelques secondes seulement. Cette expo (qui s’achevait le jour même, coup de chance !) est une sélection d’œuvres de Julio Le Parc, qui m’était totalement inconnu. Mais quel choc ! Entre art graphique, optique et cinétique, son travail est hypnotisant, avant gardiste (certaines œuvres datent des années 50), technique et technologique, tout en restant très concret et accessible. Durant sa longue carrière, Julio Le Parc s’est successivement intéressé aux volumes et reliefs, mouvement, travail de la lumière et des ombres, à l’interactivité… L’une des pièces les plus incroyables à mon goût est Continuel-Lumière-Cylindre que l’on pourrait admirer des heures : cette installation a été imaginée en 1962 et terminée …

Plus qu’humains

En ce jour de fête du travail, nous sommes allés découvrir celui de Ron Mueck à la Fondation Cartier. Cet artiste, qui a exposé dans le monde entier, dévoile 9 œuvres aussi stupéfiantes qu’intrigantes… Tout d’abord, il faut souligner la maîtrise technique de Ron Mueck, qui donne naissance à des œuvres hyper réalistes : de la chair aux regards, des cheveux aux rides (et aux varices !), tout est époustouflant de vérité. Le film « Still Life : Ron Mueck at work », projeté en fin d’exposition, nous en apprend plus sur le process de travail de l’artiste, son perfectionnisme et son rythme de travail. Face à ces sculptures, on est d’autant plus troublés qu’elles semblent totalement humaines, mais jamais (ou très rarement) de taille humaine : quatre œuvres géantes et cinq réduites. Ces œuvres, qui ressemblent à des moments pris sur le vif, des instants de vie d’apparence banale, donnent l’impression d’avoir été capturés comme on prendrait un instantané en 3D… Une belle expérience.        Jusqu’au 29 septembre 2013 Fondation Cartier pour l’Art Contemporain 261 boulevard …